2/10
N4-07.jpg Appareil de projection Jules Duboscq	 ThumbnailsGoniomètre (1)














Université Lille 3D




Deux prismes

J. G. Hofmann    

1890



Deux prismes identiques sont montés sur un support en laiton avec socle en bronze. Les prismes peuvent tourner sur eux-mêmes par un système de pivot placé à chaque extrémité de l'axe.



La lumière blanche est envoyée sur le premier prisme, qui la décompose. En tournant le prisme sur lui-même, le rayon violet se détache le premier, puis les couleurs suivantes prennent à tour de rôle place à la suite du violet. Ensuite, la lumière décomposée en raies monochromatiques passe par le second prisme. Le spectre est rejeté obliquement, ce qui montre que, du rouge au violet, les couleurs sont de plus en plus réfrangibles. Si les couleurs étaient également réfrangibles, le premier spectre obtenu serait déplacé parallèlement à lui-même par le second prisme.

Cet appareil a été utilisé à partir de 1890 à l'Institut de physique de Lille pour l'expérience des prismes croisés de Newton, qui montre que les couleurs du spectre sont simples et inégalement réfrangibles.