N3-01.jpg Galvanoscope MiniaturesMilliampèremètre
Cliquez ici pour voir l'animation
Cet électromètre de Lindemann est constitué de quatre quadrants contenus dans un cylindre de laiton doré sur les côtés duquel trois bornes isolées et une connexion à la masse sont sorties et en haut et en bas duquel deux ouvertures sont vitrées. L’une des ouvertures permet l’éclairage.
L’autre permet l’observation au microscope. Les quatre quadrants sont des plaques métalliques rectangulaires, dont deux sont situées dans un même plan et les deux autres dans un plan parallèle au précédent et séparé de lui par l'intervalle contenant le fil de torsion et l'aiguille.
Le fil et l’aiguille sont des fibres de quartz recouvertes de poudre métallique.
Les connexions sont les mêmes que pour l'électromètre à quatre quadrants classiques. La déviation de l'aiguille est observée au microscope.
Le mouvement de l'extrémité de l'aiguille est d'environ 0,76 mm par volt. Avec le microscope, une sensibilité de l'ordre du millième de volt est obtenue.
Cet électromètre de Lindemann a été légué à l'Institut de physique de Lille en 1931 et a servi à des recherches sur l'absorption atmosphérique.
Il a été utilisé pour mesurer la lumière venant des étoiles par photométrie photoélectrique, en mesurant le courant venant de chambres d'ionisation par détermination des densités des grilles et des écrans employés.
Titre Electromètre de Lindemann
Description Cliquez ici pour voir l'animation
Cet électromètre de Lindemann est constitué de quatre quadrants contenus dans un cylindre de laiton doré sur les côtés duquel trois bornes isolées et une connexion à la masse sont sorties et en haut et en bas duquel deux ouvertures sont vitrées. L’une des ouvertures permet l’éclairage.
L’autre permet l’observation au microscope. Les quatre quadrants sont des plaques métalliques rectangulaires, dont deux sont situées dans un même plan et les deux autres dans un plan parallèle au précédent et séparé de lui par l'intervalle contenant le fil de torsion et l'aiguille.
Le fil et l’aiguille sont des fibres de quartz recouvertes de poudre métallique.
Les connexions sont les mêmes que pour l'électromètre à quatre quadrants classiques. La déviation de l'aiguille est observée au microscope.
Le mouvement de l'extrémité de l'aiguille est d'environ 0,76 mm par volt. Avec le microscope, une sensibilité de l'ordre du millième de volt est obtenue.
Cet électromètre de Lindemann a été légué à l'Institut de physique de Lille en 1931 et a servi à des recherches sur l'absorption atmosphérique.
Il a été utilisé pour mesurer la lumière venant des étoiles par photométrie photoélectrique, en mesurant le courant venant de chambres d'ionisation par détermination des densités des grilles et des écrans employés.
Organismes représentés
Famille
Répartition
Habitat
Régime
Fabricant Cambridge Instrument Co Ltd
Numéro catalogue
Publication
Lithographie
Année du modèle 1949
Matériau
Dimensions L'appareil est contenu dans un cylindre de laiton doré de 4 cm de diamètre et 2,8 cm de hauteur avec une collerette de 5,5 cm.
Poids
Localisation Université de Lille, ASAP
Origine
Collections scientifiques Sciences, Techniques et Technologies / Physique / Electricité
Mots-clés Electromètre
Référence Photo3D PH00052
Inventaire Phymuse 1.106
Droit d'auteur Creative Commons (BY-NC-SA)