Carangeot.jpg Goniomètre de BabinetMiniaturesGrand diapason Ut1
Cliquez ici pour voir l'animation
Le goniomètre, conservé dans son écrin, ressemble à un rapporteur (hémicycle) gradué avec deux aiguilles pivotant au centre.
Cet instrument sert à la mesure des angles des cristaux.
Ce goniomètre de Carangeot fait partie des collections de l'Institut de physique de la Faculté des sciences de Lille.
Il daterait du premier quart du XIXe siècle, époque à laquelle Charles Delezenne professait les premiers cours municipaux de physique à Lille ; la Faculté des sciences de Lille n'apparaissant qu'en 1854.
Pour son ouvrage Cristallographie, paru en 1783, Romé de l'Isle s'adjoint Arnould Carangeot, un mécanicien, qui invente un goniomètre pour faciliter la mesure des angles des cristaux.
Ils s'aperçoivent que chaque espère minérale possède toujours les mêmes angles dièdres entre leurs faces homologues. Romé de l'Isle énonce la loi de constance des angles, première loi de la cristallographie.
Le premier goniomètre de Carangeot a été conçu puis exposé le 11 avril 1782 par Nicolas Vinçard, ingénieur en instruments de mathématiques.
Titre Goniomètre de Carangeot
Description Cliquez ici pour voir l'animation
Le goniomètre, conservé dans son écrin, ressemble à un rapporteur (hémicycle) gradué avec deux aiguilles pivotant au centre.
Cet instrument sert à la mesure des angles des cristaux.
Ce goniomètre de Carangeot fait partie des collections de l'Institut de physique de la Faculté des sciences de Lille.
Il daterait du premier quart du XIXe siècle, époque à laquelle Charles Delezenne professait les premiers cours municipaux de physique à Lille ; la Faculté des sciences de Lille n'apparaissant qu'en 1854.
Pour son ouvrage Cristallographie, paru en 1783, Romé de l'Isle s'adjoint Arnould Carangeot, un mécanicien, qui invente un goniomètre pour faciliter la mesure des angles des cristaux.
Ils s'aperçoivent que chaque espère minérale possède toujours les mêmes angles dièdres entre leurs faces homologues. Romé de l'Isle énonce la loi de constance des angles, première loi de la cristallographie.
Le premier goniomètre de Carangeot a été conçu puis exposé le 11 avril 1782 par Nicolas Vinçard, ingénieur en instruments de mathématiques.
Organismes représentés
Famille
Répartition
Habitat
Régime
Fabricant Dumotiez
Numéro catalogue
Publication
Lithographie
Année du modèle vers 1800
Matériau
Dimensions longueur écrin 12 cm
Poids
Localisation Université de Lille, ASAP
Collections scientifiques Sciences, Techniques et Technologies / Physique / Optique
Mots-clés Carangeot, Goniomètre, optique
Référence Photo3D PH00023
Inventaire Phymuse Ph 1.59
Droit d'auteur Creative Commons (BY-NC-SA)